•    

    OCTOBRE : Le fameux TIGRE du Bengale

       Ce majestueux animal vit dans une région qui s'étend de l'Inde à l'est de la Chine et qui atteint le sud de Sumatra. Le tigre a besoin d'un vaste espace de chasse faisant parfois plus de 100 km² pour s'épanouir et se nourrir correctement. Il se déplace dans les plaines, les forêts et les marais sans difficulté. C'est un excellent nageur qui n'hésiterait pas à parcourir 60 km à la nage pour aller d'une île à l'autre dans la baie du Bengale.

       Son pelage a une fonction particulière, le camouflage. Son camouflage est très efficace, que ce soit dans les mangroves côtières, les prairies ou la jungle. Son corps brun-roux est strié de bandes noires verticales qui lui coupent la silhouette et le rendent difficile à voir parmi la végétation.

       Le menu du tigre est très varié. Il est carnivore et ses proies favorites sont les cerfs, antilopes nilgauts, sangliers, gaurs (sorte de taureau sauvage), singes, oiseaux et poissons. Il ne dédaigne pas le bétail, mais il préfère éviter tout contact avec l'homme. Les petites proies comme les lézards et les porcs-épics font aussi partis de son régime alimentaire. Malgré la volonté des tigres de ne pas approcher l'homme, les vieux tigres qui n'ont plus d'espaces pour chasser n'ont d'autre choix que de chasser les proies faciles : le bétail (exemple : les bovins).       

       Le tigre est le plus puissant des félins. Ses poumons sont d'une taille  importante même si son corps est long et étroit. Ses pattes sont courtes mais très musclées à tel point que, quand il prend appui sur ses pattes postérieures, il peut effectuer des bonds de 10 mètres. Ses mâchoires, dotées de 30 dents, sont d'une grande puissance. La vue nocturne de ce félin est 6 fois supérieure à celle d'un humain et il a une excellente vision diurne.

       Le tigre est un chasseur solitaire qui utilise l'embuscade pour tuer ses proies. Il s'approche d'abord de sa victime jusqu'à une vingtaine de mètres avant de bondir sur elle et de lui briser la colonne vertébrale d'un coup de dents. S'il n'arrive pas à la tuer lors de cet assaut, il l'achève en l'égorgeant.

       Le territoire du tigre empiète rarement sur celui d'un autre du même sexe. Le territoire du mâle recouvre 3 ou 4 territoires appartenant à des femelles. De nombreux mâles n'ont pas de territoire et sont obligés de traverser en permanence celui des autres en se faisant le plus discret possible et en évitant les conflits. Les femelles sont fécondables plusieurs fois par an : de 3 à 6 jours toutes les 3 à 9 semaines entre novembre et avril. Sa portée est de un à six petits. Le mâle et la femelle ne se fréquentent que pendant la période d'accouplement et se fuient le reste du temps. La femelle surtout évite le mâle lorsqu'elle a des petits car le mâle peut très bien les manger pour la forcer à s'accoupler.

      Les petits sont élevés par leur mère jusqu'à l'âge de 2 ou 3 ans. Vers 8 semaines, ils commencent à manger de la viande et quelques mois plus tard la tigresse leur apporte des bêtes blessées pour leur apprendre à tuer. Lorsqu'ils ont un an, ils chassent en compagnie de leur mère. Dès que celle-ci les jugera prêts à se débrouiller seuls, elle les chassera.

       Quand on fait se reproduire des tigres de même sang (cela s'appelle la consanguinité) certaines espèces comme le tigre blanc (en fait, les tigres sont blancs car ils ont contractés le leucistisme) naissent, seulement, ces tigres-là sont souvent sujets à des malformations comme des difformités faciales, des difficultés physiques ou dans certains cas graves, le syndrome de Down (trisomie 21)... Les tigres ont six sous-espèces actuelles : Tigre du Bengale-Tigre de Sibérie-Tigre de Sumatra-Tigre de Chine-Tigre d'Indochine-Tigre de Malaisie.

        Le tigre du Bengale a été massacré pendant un siècle. Début 1900, on en dénombrait 100 000 pour seulement 4 000 aujourd'hui. Une quarantaine de réserves ont été créées comme le parc national de Ranthambore, en Inde, et le commerce de tous les produits dérivés du tigre est désormais interdit. Le tigre est un animal en voie de disparition, alors battons-nous pour que ce ne soit pas une espèce complètement disparue !!!

    Reconnaissance

    Les taches blanches derrière les oreilles permettent aux tigres de se reconnaître dans la nuit.

     

    Mythologie

    En Orient , le courage, la force et le pouvoir royal sont représentés par le tigre. 

     

    Le saviez-vous ?

    Le tigre est un amoureux du bain. Il n'hésite pas à attaquer une proie dans l'eau ou de se rafraîchir dans les fleuves et les mares.


    Merci à soeurette76 pour son aide ;D


    3 commentaires
  • cet article est écrit à la demande de Cécile- ; remercions-la pour sa fidélité !!(les canidés sont ses animaux préférés)


     La puissance et la grâce d'un...

    LOUP GRIS

     -clique ici pour voir une vidéo de "C'est pas sorcier!"-

    SEPTEMBRE : le fameux lupus : LE LOUP GRIS

     

    SEPTEMBRE : le fameux lupus : LE LOUP GRIS

    P'tite info'

    Les loups vivent en meutes, autour d'un couple reproducteur dominant et de plusieurs générations de jeunes. Au sein de le meute, la hiérarchie (organisation sociale) est strictement organisée.

     

     Une grande endurance

    L'allure du loup est le trot. Il est capable de poursuivre une proie pendant une demi-journée sans s'arrêter (à à peu près 8 km/h). En cas de nécessité, il peut galoper et atteindre une vitesse de 70 km/h pendant une dizaine de minutes. Certains loups ont été observés parcourant près de 200 km en 24 heures !!

     

    Le saviez-vous ?

    La vision du loup est la plus performante au moment du crépuscule ou à l'aube.

     

    Son sens le plus développé : l’Ouïe

    Chez le loup, l'ouïe est un sens très important : très développée, elle lui permet de percevoir des bruits éloignés d'une dizaine de kilomètres. Ce sens lui sert pour la chasse, mais aussi pour maintenir le lien avec ses congénères...

     

    Peur du loup ?

    La situation des loups s'aggravent. On a donné aux chasseurs et éleveurs de notre pays le permis de tuer le loup. Il a pris la forme d'un arrêté, publié le 14 août 2014 au Journal officiel par le ministère de l'Ecologie, autorisant à tuer le loup lors de battues (on attire le gibier vers les chasseurs). Autant dire qu'il n'existe plus d'interdiction de tuer le loup. A moins de 10 au début des années 2000, les tirs sont désormais passés à 36 pour la saison 2014-2015. On devrait s'en réjouir car cette augmentation montre la bonne santé de la population des loups. Mais il faut croire que celle-ci s'accompagne d'un retour de vieux réflexes, de vieilles peurs...

    Le loup, c'est la bête sauvage, celle qui égorge nos bêtes, qui dévore nos troupeaux d'abord pour ensuite s'en prendre à nos chiens et à nos enfants ! Donc, plus besoin d'attendre que le loup s'approche du troupeau pour l'abattre ; sa simple présence scelle désormais son destin, comme ce fut le cas pour une jeune louve, âgée de 3-4 mois, tuée dans les Alpes-Maritimes le 29 août 2014 alors qu'elle était encore inapte à chasser !

    C'EST UNE HONTE !!!

     D'ailleurs, d'après un sondage, la fréquence des attaques des loups contre  l'homme est bien inférieure à celle d'autres grands prédateurs, tel que le tigre.

    SEPTEMBRE : le fameux lupus : LE LOUP GRIS

    Viens visiter ce magnifique site où tu vas pouvoir signer la pétition !!!


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique